Google Docs voit arriver la fonctionnalité de co-édition similaires à Google Wave

[ 1 ] Commentaire
Share

Google Docs a désormais la fonctionnalité de co-édition « visuelle et en temps réel », similaires à Google Wave. Cette fonctionnalité est une des nombreuses qui ont été mises en place hier, et parmi lesquelles on trouve un accès en ligne plus rapide et un meilleur formatage.

Les nouvelles fonctionnalités fournissent les capacités d’améliorer le rendu de Google Docs sur les plateformes telles que l’ordinateur de bureau et l’ordinateur portable. Mais la différence est nette entre les applications web et les pages statiques, et Google cherche la meilleure façon de rendre utilisable Google Docs depuis les mobiles.

Le challenge est particulièrement vexant pour l’iPad. Google Docs ne fonctionne pas sur l’iPad à cause du navigateur Safari customizé par Apple pour sa tablette tactile. Google Docs fonctionne sur un navigateur fait pour les desktop, mais pas pour l’iPhone. Google se concentre sur l’utilisation d’une plateforme unique pour chaque application, c’est à dire qu’ils préfèrent faire une interface fonctionnelle depuis n’importe quel navigateur (mobile ou desktop) plutôt que de faire une version desktop et une version mobile. Google ne veut pas, pour l’instant, investir dans la réalisation d’applications mobiles pour ses applications en lignes (même s’ils ont créé l’application Gmail pour iPad).

A la place, Google Docs continuera a n’être disponible que sur les navigateurs web d’Android, de Blackberry et de l’iPhone qu’avec les capacités de lecture des Google Documents et Presentation. Les feuille de calcul peuvent être éditées sur les plateformes mobiles disponibles.

Les nouvelles fonctionnalités de Google Docs tournent beaucoup autour de la rapidité et de l’affichage, ce qui permet la fonctionnalité de co-édition. Les utilisateurs pourront voir ce que les autres tapent dans les documents, feuilles de calcul et sur l’outil de dessin. Jusqu’à 50 personnes pourront travailler simultanément sur un document avec, en sus, une fonctionnalité intégrée de messagerie instantanée.

Le but, toutes proportions gardées, est d’amener les utilisateurs sur le cloud en leur fournissant une plateforme à haute performances répondant aussi rapidement qu’un environnement desktop.

Les commentaires dans la marge, la vérification orthographique en temps réel et la possibilité d’intégrer des images n’importe où sur le document sont autant de fonctionnalités permises par la meilleure rapidité de l’application.

Les fonctionnalités mises en place sur les feuilles de calcul incluent les colonnes déplaçables en drag-and-drop, l’auto-complétion et la barre d’édition des formules.

La fonctionnalité de dessin est une des plus sympa : les dessins peuvent être co-édités, téléchargés dans les formats standards et copiés/collés dans Google Docs.

Mais ces nouvelles fonctionnalités viennent avec leur lot de mauvaises nouvelles. Google Docs va abandonner les capacités offline à partir du 3 mai 2010 (ils n’ont pas l’intention de les enlever définitivement, bien sûr, mais c’est le temps de remplacer Gears par du HTML5). Par contre, Gmail et Google Calendar seront toujours disponibles en mode offline.

Google est à un croisement : ils vont devoir décider de la façon de mettre leurs application d’une meilleure façon sur l’environnement mobile. HTML5 offre une expérience similaire aux applications mobiles. Mais les applications natives sont bien plus adaptées à l’environnement mobile. Le HTML5 peut offrir une expérience riche, également, mais les applications natives ont encore de beaux jours devant elles, tout autant que le HTML en a eu sur les années précédentes.

Ce billet est une traduction personnelle d’un billet paru sur ReadWriteWeb.

Edit de Louis : On voit encore la volonté qu’à Google d’imposer Google Apps dans les entreprises, en rattrapant au plus vite la suite Office (c’est pourquoi ils ont sorti la barre de formules et les images que l’on peut mettre partout dans la page), mais ils veulent résolument être devant les futures ‘grosses’ suites en lignes (Office 2010 en particulier, ou ce que ce pourra être), en sortant les fonctionnalités de chat et de co-édition en temps réel. Pour le reste, je remarque que ces fonctionnalités étaient disponibles depuis pas mal de temps chez Zoho, avec également pas mal d’autres fonctionnalités pas encore présente sur Google Docs. Donc j’aurais tendance à vous conseiller d’aller y jeter un œil, si vous souhaitez avoir une idée de ce vers quoi Google Docs tends à moyen terme 🙂

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *