Google rachète Episodic, une plateforme de vidéo en ligne tournée vers les clients professionnels

Donnez votre avis !
Share

Google a encore racheté une startup. Cette fois-ci, c’est Episodic, une plateforme de vidéo en ligne comme Youtube, à laquelle Google va très certainement l’associer.

Ni Google ni Episodic n’ont communiqué sur le montant de la transaction. Episodic a prévu de laisser son service actuel fonctionnel jusqu’à nouvel ordre.

C’est la seconde acquisition de Google dans le domaine de la vidéo, cette année. En février, Google a également finalisé l’achat des spécialistes de la compression vidéo On2, qui avait été annoncé à l’origine en aout 2009. L’année dernière, des rumeurs sur le rachat de Brightcove étaient sorties, mais ces rumeurs ne se sont jamais concrétisées.

Que fait exactement Episodic ?

Episodic n’est certainement pas une startup très connue, mais l’entreprise propose un large panel de services vidéos, ainsi qu’un bouquets de statistiques pour ses clients. Episodic propose un teste gratuit de son service, mais en fait c’est surtout un service de vidéos « payantes » pour le streaming et la VOD. Un des gros clients actuels de Episodic est showtime, qui utilise la plateforme d’Episodic pour fournir le live d’événements sportifs. Episodic propose également de monétiser ses services, avec notamment la gestion des publicités et le support des paiements par cartes de crédit.

Cet article est une traduction personnelle d’un billet paru sur le blog ReadWriteWeb.

Edit de Louis : Pour ma part, je me demandais pourquoi Google rachetait une plateforme de vidéo étant donné qu’il avait déjà Youtube. En fait, quand on regarde ce que fait Episodic, cela fait sens. Episodic est tourné vers les clients professionnels (ce que Youtube ne fait pas encore beaucoup), avec les lives d’événements sportifs, les statistiques avancées sur les vidéos (ce qui permet de mieux cibler le public, et donc d’intéresser davantage les différents annonceurs et autres partenaires), ainsi que la VOD et le paiement par carte bancaire, deux domaines sur lesquels Youtube n’est pas encore, et donc pour lesquels il est compréhensible que Google rachète certaines compétences.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *