L’iPad est sans doute le meilleur piston que le HTML5 ait jamais eu

Donnez votre avis !
Share

L’annonce fracassante que l’iPad n’aurait pas de Flash (car « trop buggé » selon Steve Jobs) au profit du standard HTML5 était osée, mais elle a des chances de payer. Après Brightcove, il semble que de plus en plus de services de vidéos basé sur du Flash se remuent les fesses pour être iPad-compatibles. Mieux, ce sont les services de vidéos à la demande (la fameuse VOD tant promise !) qui sont en train de changer leur mode de fonctionnement afin de rendre leurs catalogues accessibles depuis l’iPad.

La tablette d’Apple serait en effet un terminal parfait pour « consommer » de la VOD : la tablette s’emporte facilement dans un lit, elle se connecte au Wifi, et hop, depuis son lit on peut acheter puis visionner n’importe quel programme ! iTunes viendra peut-être « fluidifier » tous les paiements, tout en facilitant le processus de stockage, d’achat ou de location de contenus.

Cependant, tout n’est pas rose dans le mouvement d’adoption des standards. En effet, Safari embarque la balise vidéo du HTML5, mais utilise le codec propriétaire H.264 pour les décoder (Pour plus d’informations sur le sujet, je vous renvoie aux excellents billets de Tristan Nitot sur la question : Vidéo dans le navigateur : Theora ou H.264 ? et Les codecs de HTML 5.). Donc autant Apple fait le bien en faveur des standards du web, autant en terme de codecs libres, le compte n’y est pas (mais je suis persuadé que Apple finira par changer son fusil d’épaule s’ils doivent payer des licences pour H.264, ce qui n’est pas encore le cas, et au fur et à mesure que l’accélération matérielle apparaitra pour Ogg Theora).

Parmi les services qui ont annoncé ou sortis des évolutions « compatibles iPad », on retrouve CBS et Flickr, qui ont tous deux déjà sortit des players HTML5/H.264, alors que Hulu et Netflix sont en train de plancher dessus.

Pour les entreprises ne souhaitant pas s’appuyer sur le HTML5, elles peuvent toujours créer leur application compatible iPad (et peut-être prochainement iPhone HD), comme l’ont fait par exemple ABC, le New-York Time et Gilt, mais dans le même temps elles se ferment des marchés comme celui pour Android et Blackberry, qui intègreront très prochainement des navigateurs compatibles HTML5 également.

Vous serez peut-être intéressé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *