Google Bookmarks rajoute les listes publiques et privées, ainsi que la collaboration

[ 2 ] Commentaires
Share

Google Marque Page (appelé Google Bookmarks pour al version originale anglophone) est un des produits de Google les moins connus. La nouvelle fonctionnalité de « favoris » dans les recherches Google a mis un peu plus en lumière cet outil, mais il est probable que la plupart des utilisateurs ne sont toujours pas au courant de l’existence de cet outil. Grâce à de nouvelles fonctionnalités sorties le 23 mars dernier, Google Marque-Pages pourra potentiellement devenir un peu plus connu d’ici peu.

A partir d’aujourd’hui, vous pouvez organiser vos marques pages en listes (au lieu de leur donner simplement des labels), vous pouvez également partager ces listes publiquement et vous mettre à plusieurs pour les partager ou même les éditer de façon collaborative.

Google Marque-Pages pour les débutants

Si vous n’êtes pas déjà un utilisateur actif de Google Marque Page, vous pouvez commencer à utiliser le service en mettant en favoris certains résultats dans vos recherches Google ou Google Maps. Les liens apparaitront sur votre page d’accueil du service Google Marque Pages (NB : pour voir la fonctionnalité des listes, vous devez aller sur ce lien, car l’URL standard de Google Marque-Page n’affiche pas encore la fonctionnalité de liste, même si celle-ci est en fait déjà disponible).

Fonctionnalités

Une fonctionnalité assez sympa est celle d’ajouter des éléments à vos listes sans avoir à quitter l’interface de Google Marque-Pages. En cliquant sur « Add Stuff », vous pouvez facilement ajouter des liens, images, vidéos et recherches locales à vos listes, ainsi que des documents Google Docs. Les autres fonctionnalités permettent de réarranger les listes dans une interface très simple utilisant le glisser-déposer, la possibilité de commenter chaque élément d’une liste et de lire les vidéos, voir les Maps et les contenus issus de Wikipédia directement dans l’interface de Google Marque-Pages.

Ce qu’il manque ? L’intégration

Comme très souvent dans les produits Google, les listes dans Google Marque Page sont une fonctionnalité très sympathique, mais, si elles sont déjà très bien intégrées à certains services (Google Docs, Youtube, Google Maps), certaines autres intégrations fondamentales manquent toujours à l’appel. Pourquoi, par exemple, le système de Marque Page de Google Chrome n’intègre-t-il pas déjà Google Marque-Page ? Utiliser les « favoris » dans la recherche Google fonctionne déjà bien, mais cette même fonctionnalités est déjà liées entre Google Chrome et Google Docs, mais pas encore avec Google Marque Pages.

Google a fait une vidéo pour montrer les nouvelles fonctionnalités de son service :

Ce billet est une traduction personnelle d’un billet de ReadWriteWeb.

Edit de Louis : Je pense qu’il y a beaucoup à faire à ce niveau, même si je ne suis pas sûr d’utiliser un jour les favoris dans mes recherches comme j’utilise les Marques-Pages dans mon navigateur. Pour le reste, il y a là de quoi faire pour Google : Xmarks, Mozilla Weave et d’autres ont déjà commencé à investir sévèrement ce secteur, et Google a certainement compris que la persistance des Marque-Pages devenait un enjeux pour le confort d’utilisation du web comme de celui des navigateurs.

Trois autres screenshots :

google_bookmarks

google_bookmarks

google_bookmarks

Vous serez peut-être intéressé :

2 commentaires sur ce billet

  1. laurent dit :

    Bonjour

    je viens te tester google bookmarks seulement j’ai des fonctions assez limitées par rapport à vos captures d’écrans :
    Je n’ai pas la possibilité de créer des listes, je dois ajouter un favoris et ensuite spécifier le nom de ma liste.
    Je n’ai pas la fonction liste privé et public, et impossible de trouver le bouton de partage de liste.

    Soit j’ai besoin de lunettes ou alors la version française sur laquelle je suis est pas très évoluée.
    Merci de votre réponse
    laurent

    RépondreRépondre
  2. Louis dit :

    @laurent: C’est possible que la version française ne soit pas encore aussi évolué que la version anglaise. Cela arrive malheureusement souvent.

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *